Encore un

Encore un de Lozère
Encore un de Lozère

Pour lui, je reconnais, Anne ma sœur Anne, je ne vois rien venir, j’ai corné toutes les pages de mon livre et je n’ai pas trouvé. Un oiseau de massif granitique, mille mètres d’altitude en bordure de petit massif forestier où framboises, fraises des bois et myrtilles abondaient. Les geais aussi, mais à couvert seulement.

Publicités

8 réflexions sur “Encore un

  1. Lecteurexile ) je ne crois pas, c’était en Lozère !

    Stef) merci ! ah cela y est, tu es sortie de tes cartons ! Youpi

  2. Il a eu de la chance, il n’a pas été reconduit à la frontière… La lozère est une terre d’accueil pour les accenteurs alpins lassés des grands sommets.

  3. Lecteur exilé) tu es bien plus compétent que moi en termes de terre d’accueil…

    Moukmouk) c’est le bec qui me fait hésiter pour un bruant.

  4. Coucou,

    De retour ….
    Un bruant aurait le bec plus fort de type granivore, AMHA
    Le Pipit des arbres me semble une meilleure piste.

    Bruno

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s