Fulgurance

Le Saint-Laurent, rive sud, Québec, octobre 2008
Le Saint-Laurent, rive sud, Québec, octobre 2008

Certaines rencontres sont fulgurantes, comme un voile qui se déchire et laisse passer une lumière toute neuve. Rien n’est différent, le fleuve est là, la montagne est là, mais la lumière donne une intensité de vie incroyable, un relief inespéré. Cette lumière-là éclaire la vie, l’illumine et survit bien au-delà des jours et des jours. Cette lumière là résiste à l’usure du temps, linéaire, circulaire.

J’ai l’impression qu’elle me lave, qu’elle nettoie mes scories, mes peurs, mes doutes, mesattentes vaines, qu’elle m’offre la chance de gouter le monde tel qu’il est et non plus tel que si  souvent je voudrais qu’ilsoit. C’est tellement tentant de le redessiner à mon image, de le gauchir, de le faire coller à mes espoirs (d’où le danger que j’évoquais hier). Non, ce jour là, je me suis arrêtée sur la route, mue par une impulsion subite. Un sentiment de profonde urgence. Oui j’ai laissé l’émotion me gagner, m’envahir pour retrouver la pulsation. Je me souviens de cet instant où quelque chose s’est ouvert qui me dit que je suis un morceau de ce ciel, de ce fleuve, de cette lumière, de cette beauté là sous mes yeux, dans mes yeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s