Méli mélo de métal

Mon père m’a dit que je trouverais une grande boite au grenier. Une grande boite en bois, vernie avec une très jolie ferrure et peut être encore un cadenas. Il en parlait comme d’une relique. Dessus un poinçon de métal avec les mots « Ateliers Moreau ». J’ai ouvert quelques malles et armoires avant de tomber dessus. C’était effectivement une grande boite très lourde et très poussiéreuse. Presque intimidante.
J’essayais d’imaginer mon père à mon âge avec cette boite, caché dans le grenier ou dans sa chambre, les volets clos. Avec quel rituel s’installait-il pour l’ouvrir ? Je la tirais sous la lucarne grise pour avoir un peu plus de lumière. Je n’avais pas envie de la transbahuter en bas au grand jour. Pas encore. Je m’assis par terre, face à elle. Du cadenas il ne restait que les traces d’usure sur la patte de métal. Je soulevais les deux fermoirs à levier et retins mon souffle.
Il régnait là-dedans un fouillis terrible. Au lieu du bel alignement géométrique de pièces méthodiquement rangées, je trouvais la boite à outils du pire fatrassier de la terre. Cela ne collait pas avec mon père. Qu’avait-il bien pu se passer pour que sa boite de Meccano soit dans un tel état ? Il m’avait vanté ses beaux déchargeurs de charbon et je ne trouvais que métal corrodé, oxydé, dans une palette de tons rouille et vert de gris splendide, certes.
Je déplaçai précautionneusement quelques pièces et poussai un cri de surprise. Je venais d’apercevoir l’éclat très mat d’un os. Mi inquiet, mi dégouté, je continuai à déplacer délicatement les morceaux de métal. Le squelette m’apparut intégralement avec quelques os brisés, dont le crâne. Sans doute celui d’un humain imprudent qui, pour jouer les explorateurs, avait brisé le cadenas pour pénétrer dans la boite. Pour une raison quelconque, il était tombé et avait entrainé dans sa chute des poutrelles qui lui avaient brisé le corps. Personne ne pouvait deviner qu’il était là. Quelle stupide fin solitaire !

(c) Pali Malom

Publicités

3 réflexions sur “Méli mélo de métal

  1. Beau texte qui donne envi de voir la photo. L’existence de ces deux mondes et la plongée, l’attraction magnétique de l’un vers l’autre me plait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s