Ombres et lumières

Il y a de la lumière dans l’obscurité : ne voyez pas seulement l’obscurité. Il y a de l’obscurité dans la lumière : ne voyez pas seulement la lumière. Lumière et obscurité s’opposent et dépendent l’une de l’autre comme la jambe droite de la jambe gauche quand on marche.

Shih-T’ou Hsi-Chi’en (700-790 au Japon)
in Le goût du zen par Janine Coursin

Publicités

3 réflexions sur “Ombres et lumières

  1. J’avais « failli » mettre en commentaire de Nuances de Blanc que les gris étaient des nuances du noir… et le blanc des nuances de la lumière à l’entour et au dedans des êtres obscurs que nous sommes. Et j’aime l’écrire ici comme un nouveau pas.

  2. le pire serait-il de voir gris et fondu, confondu, sans l’un ni l’autre, sans moi ni moi, ni toi ?

  3. L’équilibre entre les contraires, sans ce balancement le risque de tomber est grand. C’est ce qui rend les choses humaines, mêmes les Dieux ont leurs faiblesses.

    Je prendrais un autre exemple: il y a des silences dans le son et des son dans le silence: c’est ce qui rend la musique belle, c’est ce qui lui donne de la respiration ; c’est ce qui rend le silence supportable. Pour les entendre (hé oui on entend le silence) il faut savoir écouter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s