Hier à Lille : ah j’ai vu, j’ai vu

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu une poule rousse
Qui se prenait pour un œuf
Au tri postal de Lille
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu deux centrales nucléaires
Qui émergeaient de la brume
A Doel près d’Anvers
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu un homme triste, assis
Couvert de confettis mouillés
Au carnaval de Stavelot
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu une tour de Roubaix en ruine
irradier dans les nuages grisonnant
retenues par des ronds de barbelés
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu des traces d’hétérotopies
qui dansaient sur les murs blancs de la CQ
aux Transphotographiques de Lille
Compère vous mentez

Galerie Lasecu
Publicités

2 réflexions sur “Hier à Lille : ah j’ai vu, j’ai vu

  1. Je suis allé me promener sur le site de Hervé Dorval (tour de Roubaix) cela m’a rappelé ma jeunesse. Un beau texte, une belle promenade Merci pour ce partage :o)

  2. Fred le zèbre, il faut reconnaitre que sa série sur Roubaix en noir et blanc dégage une atmosphère unique. Et le barbelé qui semble naitre de l’arbre sur la photo 40 me subjugue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s