Fleur de….

Il est des lieux qui ressemblent aux routoirs d’antan, sauf que ce ne sont pas des tiges de lins qu’on pose là pour que l’eau et les bactéries fassent leur œuvre, séparent l’écorce et les fibres. Les routoirs modernes ne dégagent pas d’odeur pestilentielle, et ceux qui y travaillent ne transportent pas avec eux la puanteur de leur métier dans leur sillage.

Dans les routoirs modernes ce sont des humains qu’on pose là, qu’on soustrait aux flux de vie ; on les pose là, on les oublie là, on les laisse macérer dans leur jus pour que le temps fasse son œuvre, délite le désir, l’estime de soi, la confiance en soi.  Mais nulle fileuse extérieure ne viendra ensuite assembler les fibres pour en faire un fil, assembler les fils en une bobine qui deviendra drap, chemise, toile, costume. C’est à chaque humain de rassembler les fibres essentielles de sa vie, de les filer pour discerner le fil de sa vie, sortir du routoir et poursuivre son oeuvre.

Publicités

3 réflexions sur “Fleur de….

  1. Et puis il y a ceux qui donnent une deuxième vie aux fibres de l’autre…
    Des chiffonniers du coeur.

    « Vargas aime rêver, la nuit, dans les rues, un vêtement à la main.

    Il eut reconstruire entièrement une maison autour d’une écharpe, un gilet. Il voit l’ombre ou la lumière qui baignait les pièces. Il sent la bruit ou le silence qui entourait chaque chose. Il sait si on est heureux ou pas.

    Il peut marcher des heures, ainsi et rêver les autres vies, quand tout le monde dort.

    Parfois le lien mystérieux avec la peau que le tissu a touché est encore présent.

    Ca, Vargas le sent tout de suite. Une odeur est plus qu’une odeur. Si c’est trop fort, il faut vite le reposer. Trop de présence empêche le rêve.

    Il ne peut trouver de lien qu’avec ce qui est délaissé depuis longtemps. »

    Jeanne Benameur, Les mains libres, et c’est un folio.

  2. Merci Eva, j’ai découvert Jeanne Benameur récemment et elle me trouble beaucoup 😉
    J’aime bien ton image des chiffonniers du cœur, c’est chouette. Un vaste programme…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s