Libre et adaptée

tous droits réservés

Nous regardions la série de photos faites à Hunawihr au centre de réintroduction de cigognes et de loutres d’Alsace. Un endroit génial pour approcher les cigognes de près, cigogneaux compris (parce que les loutres, hein, faut pas rêver, sauf à avoir des sardines dans les poches), et en savoir un peu plus sur leur vie. Et donc un endroit tentant pour oser tout plein de style de photos et notamment des cigognes en vol. Un exercice pas facile en général à réussir. mais là elles sont tellement nombreuses qu’avec un peu de patience c’est possible d’en capter une dans la bonne lumière, au bout de son objectif (bon d’accord celle-là c’est pas moi qui l’ai faite).

Nous regardons la série de photos faites à Hunawihr au centre de réintroduction de cigognes et de loutres d’Alsace, disais-je. je m’émerveillais de leur adresse en vol, de leur faculté incroyable de trouver les courants aériens pour disparaître brutalement, happées par un vigoureux flux ascendant,  je m’émerveillais du dessin sombre qu’elles font sur le ciel, de leur envergure, du contour incroyable des rémiges, comme des doigts posés en appui sur le ciel. Et je me suis arrêtée sur cette photo-là. je ne sais pas pourquoi. je l’ai regardée longuement sentant confusément qu’elle avait quelque chose d’insolite sans trouver quoi.

Et puis tout à coup cela m’a frappée, juste à l’instant où j’ai arrêté de chercher, à l’instant où une brèche s’est faite dans mon esprit obtus, à l’instant où je ne cherchais plus à la distinguer mais juste à la regarder comme si c’était la première fois de ma vie que je voyais une cigogne. J’ai vu, et toi aussi maintenant sans doute que cette cigogne avait incroyablement une seule patte. Non, non, pas deux, tu peux chercher attentivement, zoomer comme un fou, tu n’as pas la berlue, c’est bien une cigogne unijambiste.

Pour avoir vu des dizaines de cigognes décoller et atterrir précautionneusement, et senti l’importance des deux appuis, je suis restée admirative de cette cigogne qui a visiblement trouvé sans problème comme résoudre cette difficulté et continuer sa vie de cigogne. L’histoire ne dit pas si elle fait partie du groupe de cigognes qui migrent ou non, mais peu importe. C’est une belle image d’adaptation à son handicap, à ses limites qui ne l’empêchent pas de planer dans le ciel, librement. Conformément à sa nature de cigogne.

Une réflexion sur “Libre et adaptée

  1. Les animaux handicapés ça m’épate.Et puis je me dis que les humains, c’est pareil, mais on n’imagine moins bien les animaux rester vivants et s’adapter malgré la rudesse de leur vie au dehors.pourtant…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s