Wakaba

Étoiles vertes

l’arbre aux baguettes de fée

exauce les voeux

premeir marronier en feuilles

Publicités

Epurer, soustraire, enlever

C’est le commentaire d’André sur Calligraphie qui m’y fait songer, voici ce que lire des haïkus me procure :

Rien du tout

si ce n’est calme de l’âme

et fraicheur de l’air

Kobayashi Issa (1763-1827)

J’ai trouvé la fin de semaine dernière un recueil fort bien fait en livre de poche que je recommande aux profanes comme moi : L’art du haïku, pour une philosophie de l’instant. Textes présentés par Vincent Brochard et Pascale Senk.